Haut de page
Made in chez toi... Le Blog !

Tuto des Saclapins !

Magali Bernable Made in chez toi couture, Pâques Tuto des Saclapins ! http://blog.madeincheztoi.com/wp-content/uploads/2015/04/DSC08542-150x150.jpg

Bon, on est d’accord, c’est pour Pâques 2016, mais tu peux aussi reprendre les techniques que je t’explique ci-dessous pour faire de plus grands sacs auxquels tu ajoutes des bretelles et hop ! Un sac de piscine/poney/danse/karaté/curling 🙂

Et puis, tu peux en faire un chat, un cochon, un koala si tu veux, et ça, c’est toute saison !

 DSC08542

1) Fournitures

– 2 carrés de 20 cm de côté pour le tissu extérieur

– 2 carrés de 20 cm de côté pour le tissu intérieur

– 2 carrés de 20 cm de côté pour tes oreilles en tissu intérieur

– 3 carrés de 20 cm de côté d’entoilage intissé assez épais (ici, j’ai utilisé de la Vliesline® 250).

– 50 cm de cordonnet/queue de rat, ruban pour passer dans la coulisse et pouvoir refermer le sac plein de trésors

– du fil assorti pour l’assemblage et contrastant pour la surpiqûre

2) Le patron et la coupe

a) La tête de pochon. Gruik !

DSC08428J’ai utilisé une étiquette de semelle de chaussure comme gabarit (je trouvais qu’il avait une forme toute adaptée et ressemblante à un modèle en photo que j’ai vu passer sur internet)

Tu en coupes 2 en tissu extérieur, 2 en tissu intérieur et 2 dans ton entoilage.

 

b) Les oreilles de lapin

DSC08254Dans ton tissu intérieur, tu coupes 4 oreilles. Les miennes sont à peu près de la même hauteur que la tête de mon lapin.

Plus ou moins pointues, une pliée, une droite, tu dessines la forme qui te plaît le plus.

Tu peux faire de ton pochon un ours, une souris ou un fennec si tu veux, rien qu’en changeant leur forme.

Ici, j’ai réalisé 2 sacs en parallèle (gain de temps !), d’où des tissus parfois différents. Ne t’inquiète pas, tu t’y retrouveras.

Tu as besoin de 4 oreilles par sac.

Découpe les 4 mêmes oreilles dans l’entoilage.

Pour le moment, tu as ça :

DSC08260

Je te recommande de t’essayer au cutter rotatif pour cette tâche. Un peu de temps à le prendre en main mais tu coupes tout d’un coup et sans la déformation du passage des ciseaux ! Là, j’ai coupé 2 fois, une fois les têtes avec tous mes carrés superposés, une fois, les oreilles, entoilage inclus.

3) L’entoilage

DSC08426Tu entoiles les 2 parties de la tête en tissu *intérieur* et tes oreilles (2 pièces x 2 oreilles = 4 pièces). Tu n’entoiles pas les deux parties de la tête en tissu *extérieur*, ça risque de cartonner ton personnage.

Tu ne sais rien de l’entoilage ? Pourquoi ? Comment ? Où et avec quoi ?

Cet article te donnera toutes les clefs !

 

 

DSC08431Comment entoiler ?

– Tu préchauffes ton fer à repasser à la température adaptée à ton tissu et tu désactives la vapeur.

– Tu places le côté colle (le côté des petits points en relief) sur l’envers de ton tissu et tu *poses* le fer sans déplacement sur le tout. Tu es patiente et tu restes ainsi 5 secondes. Si ton fer ne fait pas toute la surface, tu te déplaces de proche en proche en *soulevant le fer*.

Je te recommande d’utiliser un tissu qui ne craint rien pour protéger ta planche et ton fer. Chez moi, c’est le tissu d’un ballotin de foie gras ! 😉

Comme ça :

DSC08277

4) L’assemblage

On en est là : 2 têtes + 4 oreilles dans *chacun* des tissus :

DSC08433

 

Tu es prête ?

C’est parti pour 10 étapes de couture !

1) Tu places 2 oreilles endroit contre endroit (les côté en beau tissu l’un contre l’autre) et tu vas les coudre. Tu ne fais pas tout le tour ! Tu couds seulement la partie courbe, la pointe de tes oreilles *sans* coudre la partie horizontale (sinon, tu ne pourras pas retourner ton oreille.

DSC08427Là, je te montre l’ordre du sandwich, endroit contre endroit. Bien sûr, tu mets bord à bord, puis tu couds comme comme ci-dessous.

 

 

 

 

DSC08426_

2) Tu recoupes et crantes tes marges de couture puis tu retournes tes oreilles sur l’endroit en poussant bien les tissus avec une aiguille à tricoter afin de les aplatir.

3) Tu couds endroit contre endroit une tête en tissu intérieur et une autre en tissu extérieur. Tu leurs couds le dessus du crâne (partie horizontale).

DSC08432__

Tu arrives à un ovale composé de tes 2 têtes attachées par une ligne droite.

4) Tu prends les deux autres têtes qu’il te reste (une en tissu extérieur et l’autre en tissu intérieur) et tu les places endroit contre endroit (comme vu plus haut pour les oreilles).

Maintenant, tu glisses dans ton sandwich les oreilles (comme tu glisserais une tranche de jambon entre 2 tranches de pain) 😉

Comment les placer ?

a) Tu alignes *tous* leurs côtés horizontaux.

b) Tu ne colles pas tes oreilles au bord de tes têtes ! Sinon tes pauvres personnages auront les oreilles enfoncées dans le côté de la tête !

Vu que tu n’es pas le Docteur Frankenstein, tu ne fais pas ça, hein !

Note pour moi-même : c’est très gore la couture en fait… !

Donc, tu les places *vers le centre à 2 cm d’écart*.

c) Tu couds uniquement la partie horizontale d’un bout à l’autre en une belle ligne droite comme la photo ci-dessus.

d) Tu ouvres ton sandwich, tu repasses et tu as ça :

DSC08436

DSC08437__

Regarde de près, il y a les oreilles en ton sur ton.

Maintenant, c’est l’heure du sandwich !

5) Tu poses tes 2 ovales (un avec oreilles, un sans) endroit contre endroit, tissus identiques se superposant.

DSC08439_

En gros plan, ça donne un sandwich d’oreilles de lapin. 😉

DSC08440

6) Le souci des détails

Pour une belle finition, tu dois bien aligner toutes tes coutures. Voici comment faire :

DSC08441 DSC08442 DSC08443

Tu plantes une épingle dans le sillon de la couture horizontale de tes têtes assemblées et tu lui fais percer la couture d’en face.Ainsi, tu es sûre que c’est aligné.

Ensuite, tu épingles ou pinces comme ceci (mets autant d’épingles que ça te rassure) :

DSC08444

7) Couds tout le tour (enfin preeeesque, ne va pas trop vite !)

Tu dois laisser plusieurs ouvertures :

– Deux pour les coulisses

– Une pour retourner

Comme ceci :

DSC08444_

Décide où tu places l’ouverture pour pouvoir retourner ton lapin.

– elle doit se trouver dans le tissu intérieur (non directement visible une fois le lapin terminé)

– moins elle est dans la courbe, mieux, c’est pour la refermer plus tard

Écris toutes ces lignes parce qu’il est possible que (dans l’euphorie) 🙂 tu oublies de laisser certaines ouvertures… ouvertes. Utilise un feutre hydrosoluble, une craie tailleurs ou une savonnette (si ton tissu est sombre) pour écrire tout ça sur ton ovale.

Pendant la couture, lorsque tu arrives à une ouverture, fais quelques points en marche arrière (un « point d’arrêt »). Cela permet de « sécuriser ta couture » c’est-à-dire qu’elle ne se découdra pas toute seule.

Si tu as malencontreusement cousu tes ouvertures (à qui n’est-ce pas arrivé ?) 🙂 , pas de panique, il faut juste découdre au découvit’® (découseur). Avant cela, sécurise les coutures entre l’ouverture que tu vas rouvrir (comme expliqué ci-dessus).

8) Une fois que tu as ton ovale avec toutes les coutures et ouvertures où il faut, tu vas retourner ton lapin.

Passe tout le tissu par l’ouverture que tu as laissée pour retourner (comme si tu sortais un K-Way® de sa poche).

Oui, cette grosse boule toute froissée, c’est bien ton lapin que tu retrouves sur l’endroit.

Tu y es presque !

9) Tu places le tissu intérieur dans la tête de ton lapin et écrase bien la couture horizontale afin que l’intérieur soit bien à l’intérieur et inversement. Tu repasses pour que tout reste en place.

Ensuite, tu piques une ligne au point droit afin de former la coulisse. Ne pique pas toute les épaisseurs ensemble car tu fermerais ton sac ! Plus de trésors, plus de chocolat ! Réfléchis bien ! 😉

Si ta machine dispose d’un bras libre (tu enlèves en général le bac de rangement)

DSC09544DSC09545

Tu places ton lapin comme ça :

DSC09546

Le lapin n’en a qu’une seule et la lapine deux par coquetterie. 😉

DSC08525 DSC08524

Terminado pour la couture !

10) Passe tes liens dans les coulisses !

Tu as 2 liens qui sortent de chaque côté de la tête.

DSC08519_

Attache ton ruban/lien/queue de rat à une épingle à nourrice et fais le tour de la tête de ton lapin pour ressortir par là où tu es entré. Noue tes 2 extrémités.

Tu fais la même chose pour l’autre côté de la tête.

.DSC08531

Ton sac est prêt ! Mais il n’est pas fini, il te manque une dernière étape.

10) Tu donnes vie à ton personnage !

Tu lui couds/peints/dessines des yeux, un nez et une bouche.

Une pression KAM cœur en guise de nez pour ma part et feutre textile de chez IKEA pour le reste.

DSC08510

He’s alive ! ALIIIIIVE !

Et toi heureuse !

5) Options de finitions

Certaines options feront l’objet d’articles ultérieurs mais vous pouvez déjà les tenter ! 😉

a) Tu peux accessoiriser ta lapine

Idée de ma fille, je lui ai donné un carré de toile blanche entoilée… elle en a fait une fleur… Génial, non ? Toujours avec le feutres ci-dessus.

Elle l’a découpée et positionnée, je l’ai cousue sur le contour du cœur de celle-ci.

DSC08521 DSC08520

b) Tu lui crées une « bouille » grâce à la magie des pinces !

Comme ceci :

DSC08528

 

 

Mon lapin (garçon) a une surpiqûre en guise de contour.

 

 

 

c) Tu surpiques ou non tes oreilles (enfin les siennes !)

Tu peux faire des pinces aux oreilles et/ou les surpiquer.

DSC08281DSC08529

DSC08524_DSC08517_

Cette étape n’est qu’une option vu que les oreilles se tiennent déjà bien droites grâce à l’entoilage !

Tu veux en savoir plus sur l’entoilage ?

Cet article est pour toi !

Toi aussi, rejoins la communauté Made in chez toi !

1 réaction sur l'article Tuto des Saclapins !

  1. Romain
    27 avril 2015 at 18 h 28 min (5 années ago)

    Trop mimi les lapinouchous !

    Répondre

T'as quelque chose à rajouter ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.